Planter des lotus dans le feu

Conformément à la tradition chinoise, la salle d’entraînement de Yi-Xin est ornée d’un autel symbolisant l’état d’esprit qui doit régner dans ce lieu et présider au travail.
La partie de gauche est constituée d’une peinture de Da-Mo, premier patriarche du Ch’an (Zen). Cette figure est un symbole de courage et de détermination ; son vêtement, à peine esquissé, dit le détachement de la vie mondaine ; ses pieds nus et puissants indiquent que l’homme est en marche, qu’il est actif ; l’arme qu’il porte à l’épaule est le sceptre de la bodhisattva Avalokiteshvara, et fait références au dogme bouddhique. Malgré sa forte stature, l’homme se tient debout sur un roseau flottant – sa puissance est donc contrôlée par la finesse de son esprit, ses yeux, tournés vers le haut, révèlent qu’il a atteint l’éveil – son regard est détaché du monde phénoménal.
Cette peinture a été offerte par maître P’ng Chye Khim à Dominique Falquet.

La calligraphie de la partie droite de l’autel signifie « planter des lotus dans le feu ». Cette phrase fait référence à la quête spirituelle de la personne qui cherche le détachement et la sagesse au milieu du tumulte de la société (par opposition au moine qui se retire dans la quiétude d’un monastère). La métaphore s’applique également à l’étude des arts martiaux, dans laquelle le pratiquant cherche la sérénité et la paix dans le feu de l’action.

Autel YI-XIN