yi-xin.org

bois

« Peng Chuan » véhicule l’intention d’ « atteindre ». C’est un coup de poing horizontal, comme un coup de bélier. Il s’effectue sur un pas glissé. « Peng Chuan » est lâché comme une flèche, sa trajectoire est pure, directe, invisible, sa puissance ne se manifeste qu’à l’impacte. Au 19ème siècle Guo Yun Shen, redoutable pratiquant de Hsing-I, se rendit coupable de meurtre en tuant son adversaire au cours d’un combat singulier. Condamné à trois ans de prison, il s’entraînât à la seule technique que ses entraves lui permettaient d’exécuter : « Peng Chuan ». Au terme de sa peine, Guo Yun Shen sortit de prison avec une telle maîtrise de ce geste qu’il fût surnommé « poing qui écrase en un demi-pas n’importe où sous les cieux »